Transfert de Kylian Mbappé : La tentation saoudienne à 300 millions d’euros

Kylian Mbappé
Les clubs de football saoudiens n’en finissent pas d’attirer les grandes stars du football mondial. Après Cristiano Ronaldo, Karim Benzema et Ryad Mahrez, c’est autour de Kylian Mbappé d’être approché par Al-Hilal, qui est prêt à lui faire un pont d’or. Cependant, si financièrement l’opération est plus qu’ensorcelante, sur le plan sportif en revanche, elle mérite d’être sérieusement réfléchie.

C’est du jamais vu dans l’histoire du football mondial. Le club saoudien d’Al-Hilal a proposé 332 millions de dollars à l’international français Kylian Mbappé, un chiffre confirmé par plusieurs sources médiatiques notamment The New York Times, en vue de le rejoindre. Une telle somme d’argent n’a jamais été égalée dans le marché des transferts internationaux des joueurs de football. Le mieux qu’on a vu, ce sont les 263 millions de dollars déboursés par l’actuel club de Mbappé, le Paris Saint-Germain, pour le recrutement de Neymar.  

Même les anciennes vedettes du Real Madrid, Cristiano Ronaldo, et du FC Barcelone, Lionel Messi, n’ont pas pu espérer un contrat aussi astronomique. Désireux de rehausser le niveau de leur football local et de mettre toutes les chances de leur côté pour obtenir le droit d’organiser la Coupe du monde, probablement celle de 2034, les Saoudiens ne semblent pas avoir de limites financières lorsqu’il s’agit de s’adjuger les plus grands joueurs du football à l’instar du capitaine de l’équipe de France.

Sport ou argent, un choix s’impose !

En plus du Real Madrid, d’autres clubs européens d’envergure tels que Chelsea, Manchester City ou encore Barcelone sont intéressés par les prouesses du prodige de la ville de Bondy. Mais force est de constater qu’ils ne peuvent en aucun cas rivaliser avec Al-Hilal en termes de proposition financière. Sportivement, c’est plutôt l’inverse ! C’est au joueur d’origine algérienne et camerounaise de choisir.   

Pour l’instant, l’intéressé n’a pas réagi à l’information, prenant peut-être le temps avec Fayza Lamari, sa maman et manager, de bien étudier la proposition de l’Arabie saoudite. Ce pays tente de redorer son blason politiquement par tous les moyens, y compris et surtout le football. Les dirigeants du sport de cette monarchie pétrolière veulent donner, par ailleurs, l’image d’un championnat national qui ne s’intéresse pas uniquement aux joueurs en fin de carrière, comme c’est le cas pour beaucoup de recrues, mais à un jeune à la fleur de l’âge (24 ans), de surcroît vainqueur de la Coupe du monde 2018 et meilleur buteur du mondial 2022, organisé au Qatar.

Le Real Madrid reste la piste la plus sérieuse

Mais est-ce que la star française est prête quand même à accepter une telle offre ? Pas sûr. Le chouchou des Bleus rêve d’intégrer le Real Madrid et de gagner la Champions League, marcher sur les traces de Zinédine Zidane qui fut son idole de jeunesse. Selon Pierre Rondeau, spécialiste de l’économie du sport, même si « l’offre est alléchante, il n’en demeure pas moins que Kylian Mbappé a tout intérêt à rester en Europe pour évoluer dans de grands championnats compétitifs et participer à la Ligue des champions européenne », qu’il n’a jamais gagnée.

Mis à l’écart par Nasser Al-Khelaïfi, Mbappé ne s’est pas déplacé au Japon et en Corée du Sud avec ses coéquipiers en vue de préparer la nouvelle saison. En agissant ainsi, le patron du PSG a voulu sanctionner l’un des meilleurs joueurs du monde sous prétexte qu’il ne souhaite pas prolonger son contrat avec le club de la capitale française, qui se termine en 2024. Une sanction qui n’a pas plu, semble-t-il, à la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui a dit ne pas comprendre à quoi joue le club parisien. « J’avoue que je ne comprends rien. Kylian est un joueur extraordinaire, il faut le garder à Paris. Je crois que c’était aussi sa volonté de rester le plus longtemps possible. La question est de savoir à quoi joue le PSG », a-t-elle déclaré, mardi matin, à nos confrères de RMC. Si, comme elle, les fans du porteur de flambeau du football français ne souhaitent pas le voir partir du PSG, ils refusent aussi qu’il soit mis sur le banc de touche l’année prochaine, comme l’a menacé son Président. Ce feuilleton estival aura, à coup sûr, de nouveaux rebondissements d’ici la reprise.

×
×

Panier