Zoé Adjani, une comédienne sur les traces d’une tante !

Zoé Adjani
Les deux premiers épisodes de la mini-série télévisée Filles du feu seront diffusés ce lundi, 28 août, sur la chaîne publique France 2. Dans l’un des principaux rôles, on trouve la jeune comédienne franco-algérienne Zoé Adjani.

Âgée de 24 ans, Zoé n’est autre que la nièce de la grande comédienne française d’origine algérienne Isabelle Adjani. Actrice montante du cinéma français, elle mène déjà une belle carrière qui rappelle celle de sa tante. Elle a été déjà à l’affiche de Cerise (Jérôme Enrico, 2015), Cigare au miel (Kamir Aïnouz, 2020) ou encore Les Amandiers (Valeria Bruni, 2022).

La jeune Adjani que le grand public va découvrir à la faveur de la série de France 2 est la fille d’Éric Hakim Adjani, lui-même acteur et jeune frère d’Isabelle Adjani, mort d’une crise cardiaque en 2010. Une mort qui l’a choquée alors qu’elle avait une dizaine d’années.

« Isabelle Adjani, c’est ma tante, ma famille. Je la vois très régulièrement. On fait des sorties culturelles ensemble. Elle suit mon parcours et on en discute ensemble », explique-t-elle, ce dimanche 27 août, dans une interview accordée au Dauphiné.

Affiche du film Cerise (Jérôme Enrico, 2015)
Affiche du film Cerise (Jérôme Enrico, 2015)

Relève assurée pour Isabelle Adjani !

Elle revient sur le début de sa carrière, la perte de son père et ce lien familial avec la vedette internationale du théâtre et du cinéma, lourd à porter d’autant que comme sa tante elle a débuté à l’âge de l’adolescence. « C’est vrai que ce n’était pas évident puisque j’ai fait du cinéma assez tôt, à l’âge où on se construit encore. Or on m’a très vite collé une étiquette, une comparaison. Aujourd’hui, c’est une chance. Je peux compter sur elle. Et je sais qu’elle me soutient dans mes choix. Et qu’elle est fière de moi », se réjouit-elle.

Quant à la possibilité de faire une carrière aussi brillante que son aînée, Zoé Adjani est très réservée : « Je ne sais pas. Mais c’est vrai que j’aimerai travailler avec des artistes talentueux comme elle, en espérant moi aussi, être à la hauteur ». Dans le magazine Gala, elle a confié récemment n’avoir pas voulu voir les films de sa tante pendant des années, pour ne pas être influencée. « J’ai appris à me protéger, cela a pu être difficile qu’on m’identifie à elle, mais cela m’a aussi permis de me forger. J’ai eu tout à prouver. Depuis trois ans, je commence seulement à regarder ses films récents. C’est un réel plaisir de découvrir son travail sans en avoir le cœur piqué », s’est-elle encore confiée.

À noter que Filles du feu est une série composée de 6 épisodes. Elle est réalisée par Magaly Richard-Serrano sur un scénario de Giulia Volli, Maïté Sonnet et Saskia Waledish. Le scénario est librement inspiré de faits réels. Il ramène le téléspectateur dans la France du 17e siècle. En 1609, au pays basque, trois sœurs issues d’une longue lignée de guérisseuses voient leur vie mise en danger par l’arrivée dans la région du juge Pierre de Lancre, démonologue mandaté par le roi Henri IV. Terrifié et bientôt obsédé par la liberté et le savoir des femmes, il va mener ce qui sera l’une des chasses aux sorcières les plus meurtrières. Plongées en plein cauchemar, nos trois sœurs se retrouvent à devoir lutter, chacune à sa manière, pour tenter de survivre.

×
×

Panier