La France et l’Algérie s’entretiennent en pleine guerre à Gaza

Le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, reçoit l'ambassadeur de France en Algérie, Stéphane Romatet
Pour la deuxième fois en moins d’un mois, le président algérien, Abdelmadjid Tebboune, a reçu le nouvel ambassadeur de France en Algérie, Stéphane Romatet, chargé de lui transmettre un message du président français Emmanuel Macron. Cette rencontre intervient en pleine guerre à Gaza, un contexte qui complique davantage les relations entre les deux pays.

Cette rencontre diplomatique de haute importance a eu lieu, hier, à Alger. Elle a été l’occasion d’échanger sur des questions cruciales du moment, singulièrement le conflit israélo-palestinien, et de renforcer les liens entre la France et l’Algérie, avec la poursuite des préparatifs de la visite d’Etat du président algérien à Paris. Malgré son report à deux reprises, et l’impossibilité de l’effectuer dans le contexte international actuel, elle n’est pas annulée. Ce qui expliquerait d’ailleurs la présence à l’audience du Directeur de cabinet du président algérien, Mohamed Ennadir Larbaoui.

Malgré leurs divergences sur de nombreuses questions diplomatiques, à commencer par le soutien indéfectible de l’Algérie aux Palestiniens et celui de la France aux Israéliens, au même titre que les États-Unis et l’Union européenne, les chefs d’Etats des deux pays veulent maintenir leur collaboration sur des questions d’intérêt mutuel. Selon un communiqué publié à l’issue de cette rencontre, la Présidence algérienne a indiqué, en effet, que l’ambassadeur français a été porteur d’un message personnel du président Macron à son homologue algérien.

Gaza, un sujet inévitable entre la France et l’Algérie

C’est le deuxième du genre en l’espace de quelques semaines, après celui du 27 septembre dernier, au moment où Stéphane Romatet a présenté ses lettres de créance au président Tebboune. Le diplomate français avait alors exprimé son engagement pour créer « un dialogue confiant entre les deux pays sur tous les grands défis », en menant sa mission sur la base d’un « agenda positif ». L’une de ses premières importantes missions est d’organiser, avec les services diplomatiques algériens, la visite de Tebboune en France. Celle-ci devrait néanmoins attendre encore quelques mois, tant les deux gouvernements sont occupés, chacun à sa façon, à gérer le dossier brûlant de la guerre à Gaza, qui a de grandes ramifications nationales dans les deux rives de la Méditerranée !

Le nouveau message de Macron, dont le contenu exact n’a pas été encore dévoilé, concernerait essentiellement l’actualité chaude du moment, liée aux bombardements israéliens sanglants de la bande de Gaza, qui ont causé plus 3500 morts, majoritairement des civils, d’après les chiffres des autorités palestinienne. D’ailleurs, à l’appel de l’ensemble de la classe politique et des organisations de la société civile du pays, des milliers de manifestants sont attendus, aujourd’hui 19 octobre, partout en Algérie pour exprimer leur soutien à la cause palestinienne.  

×
×

Panier