Gaza : Imposantes manifestations partout en Algérie pour soutenir la cause palestinienne

Manifestations pro-palestiniennes en Algérie
Après l’interdiction de certaines manifestations spontanées, organisées un peu partout dans le pays pour dénoncer le massacre des civils à Gaza, sous blocus total et pilonnage continu menés par l’armée israélienne depuis le 7 octobre dernier, les autorités algériennes ont finalement autorisé une action nationale de « solidarité avec le peuple palestinien », initiée par l’ensemble de la classe politique et plusieurs organisations de la société civile.

« Le peuple veut libérer la Palestine », ont scandé, ce 19 octobre, plusieurs milliers de manifestants partout en Algérie. À gorges déployées, les Algériens sont sortis dans les rues d’Alger et la majorité des grandes villes du pays pour montrer leur « soutien au peuple palestinien » et réitérer leur indignation face à « l’assassinat d’enfants et de femmes à Gaza et dans les territoires palestiniens occupés ».

Le cortège algérois est parti de la place du Premier mai. Les milliers de manifestants, dont les rangs grossissaient au fur à mesure de l’arrivée d’autres manifestants, ont emprunté les grandes artères de la capitale (rue Hassiba Ben Bouali, boulevard Colonel Amirouche et boulevard Zighoud Youcef) avant de finir à la célèbre place des Martyrs, où ils ont observé un grand rassemblement.

Union nationale autour de la cause palestinienne

De nombreux leaders de partis politiques algériens ont été présents, conduisant leurs carrés respectifs, qu’ils soient pro-pouvoir comme Abou El Fadhl Baadji, Secrétaire général du FLN (Front de libération national), qu’ils soient de l’opposition, à l’instar de Youcef Aouchiche, Premier secrétaire national du FFS (Front des forces socialistes), plus vieux parti de l’opposition. La quasi-totalité de la classe politique et de la société civile du pays a appelé à l’« union nationale » autour de la cause palestinienne, et à manifester pour « renouveler la position de l’Algérie, Etat et peuple, en faveur de la cause palestinienne et les projets de sa neutralisation ».

Drapés des emblèmes algérien et palestinien, les manifestants ont lancé à tue-tête les slogans habituels dans de telles circonstances : « Palestine des martyrs », « Les Arabes ont vendu l’honneur avec du pétrole » ou encore « Liberté pour la Palestine ». Au même moment, des manifestations imposantes se sont déroulées dans beaucoup d’autres villes algériennes : Oran, Constantine, Tlemcen, Tizi-Ouzou, Béjaïa, Béchar, etc. Dans les quatre coins du pays, les manifestants ont voulu « faire entendre la voie des Algériens pour dénoncer les crimes commis par les Israéliens à Gaza ». Certains ont demandé de « pouvoir soutenir davantage les frères palestiniens ». D’autres ont réclamé aux autorités algériennes d’« expulser les ambassadeurs des pays qui soutiennent Israël ».

×
×

Panier