Résidents algériens en France : Près de 30 000 titres de séjour primo-délivrance en 2022

Titre de séjour primo-délivrance en France
29 246 ressortissants algériens en France ont bénéficié d’un titre de séjour primo-délivrance, durant l’année 2022, dit « certificat de résidence pour Algérien, première demande ».

C’est ce qu’indique les données de l’Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne (UE), relatives aux « premiers titres de séjour délivrés aux citoyens de pays hors UE, au cours de l’année de référence 2022 ».

Selon les statistiques rendues publiques le 4 août dernier, La France a délivré un total de 324 200 premiers titres de séjour et les Algériens représentent 9% de tous les citoyens ayant obtenu pour la première fois ce fameux sésame durant l’année passée.

Ils arrivent ainsi en deuxième place après les résidents marocains, qui ont obtenu 39 073 titres de la même nature sur la même période. Quant aux voisins tunisiens, ils se sont vu délivrer le troisième plus grand nombre de « premiers titres de séjour » (21 739 titres). Ils sont suivis par les Américains (12 220 titres), puis les Ivoiriens (11 455 titres).

La même source mentionne que 32,3% de ces documents accordés par la France aux résidents étrangers sont en lien avec les études et la recherche. De plus, on note 29,8% de titres délivrés pour motif familial, 16,9% pour des raisons professionnelles (emploi) et 21% pour d’autres considérations.

La France 4e pays européen en nombre de titres de séjours primo-délivrance

Au total, on compte 3,6 millions de premiers titres de séjour délivrés en 2022 par les pays de l’UE. Tout en rappelant qu’« un titre de séjour est une autorisation délivrée par l’autorité nationale compétente permettant à un ressortissant d’un pays non membre (non-UE) (également connu sous le nom de ressortissant de pays tiers) de séjourner pendant au moins trois mois sur son territoire », l’Eurostat précise que les « principaux motifs » liés à la délivrance de ces titres de séjour sont « l’emploi, le regroupement familial et l’enseignement ».  

À cet effet, selon cet Office, « plus de 3,6 millions de premiers titres de séjour ont été délivrés dans l’UE aux ressortissants de pays non membres ». Ce qui représente « une augmentation de 25,7% (soit 753 445 titres supplémentaires) par rapport aux données de 2021 ».

Ces chiffres ne comprennent pas, précise-t-on encore, les personnes qui « bénéficient d’un statut de protection temporaire », à l’instar des réfugiés par exemple. Dans ce sens, l’Eurostat note que « plus de 1,5 million des premiers titres de séjour ont été délivrés pour des motifs liés à l’emploi », représentant 42,5% du total. Par contre, la part des titres de « regroupement familial » a été estimée à 24% et celles des titres d’études à 12,7%.

C’est l’Allemagne qui vient en 2022 en tête des pays de l’Union Européenne en matière de nombre de titres de séjour accordés en primo-délivrance, avec un chiffre de 538 690 (14,6 % du total de l’UE). S’ensuit l’Espagne avec 457 412 titres (12,4 %), l’Italie avec 337 788 (9,2 %) et la France avec 324 200 (8,8 %). « Ces quatre pays ont représenté près de 45 % de tous les premiers titres de séjour délivrés dans l’UE en 2022 », indique l’Office européenne des statistiques.

×
×

Panier