Inondations en Libye : L’Algérie et la France proposent leurs aides 

La tempête Daniel Libye
La tempête Daniel qui a frappé les côtes libyennes, entre le 9 et le 11 septembre, a fait des « milliers de morts ». Une véritable tragédie humaine se profile à l’horizon vu le nombre impressionnant de personnes portées disparues. C’est pourquoi, comme pour le séisme au Maroc, l’Algérie et la France ont proposé leurs aides logistiques et opérationnelles aux autorités de transition en Libye.

Durant l’après-midi d’hier, lundi, le chef du gouvernement de l’Est, Oussama Hamad, a fait état de plus de 2000 morts et de milliers de disparus. Or, les chiffres seraient beaucoup plus importants selon certains médias libyens, même si, pour l’instant, aucun officiel de ce pays ne semble pouvoir donner une estimation exacte des dégâts, tant humains que matériels.

Auparavant, le gouvernement de Tripoli (reconnu par les Nations unies) avait avancé le chiffre de 150 décès, dans un premier bilan. La ville de Derna, située entre Benghazi et Tobrouk, est la plus touchée. La situation est, selon ses responsables, « hors de contrôle ». Pour faire face, cette autorité a lancé un appel à l’aide internationale.

Assistances algérienne et française cruciales vu la faiblesse de l’Etat libyen

Dans ce sillage, l’Algérie, pays partageant une longue frontière avec la Libye, a proposé ses services. « On exprime notre pleine disposition à être aux côtés des frères libyens et à leur prêter aide et assistance en vue d’atténuer les effets de cette catastrophe », a indiqué, dès hier, un communiqué du ministère algérien des Affaires étrangères.

Il semblerait que les choses vont se mettre en place et s’organiser, à partir d’aujourd’hui, afin qu’un convoi humanitaire algérien prenne rapidement la direction de la Libye pour secourir les sinistrés.  

La France a, de son côté, affiché sa disposition à apporter l’aide nécessaire. « [J’exprime] ma solidarité avec le peuple libyen qui subit de terribles inondations », a tweeté le président français, Emmanuel Macron, et d’ajouter : « La France présente ses condoléances aux familles des victimes et mobilise des moyens pour apporter une aide d’urgence »

L’Afrique se mobilise pour la Libye

La Tunisie aussi, tout comme l’Égypte d’ailleurs, a décidé d’apporter son aide au peuple libyen. Dans un communiqué, la présidence tunisienne a indiqué que « le président Kaïs Saïed a ordonné une coordination urgente avec les autorités libyennes pour leur fournir l’aide nécessaire afin de surmonter cette épreuve en exploitant les capacités humaines et matérielles appropriées ».

Par ailleurs, le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a appelé « la communauté internationale à soutenir les efforts de réponse », alors que la mission de l’ONU en Libye affirme « suivre de près la situation d’urgence (…) dans la région orientale du pays »

Daniel, la tempête qui a terrifié la Méditerranée

La tempête Daniel a frappé, auparavant, d’autres pays de la mer Méditerranée, à l’image de la Grèce, la Turquie, etc. Mais les plus importants dégâts ont donc été provoqués en Libye. 

Les autorités libyennes de Tripoli ont décrété, lundi, l’état de catastrophe dans la région est du pays. C’est le président du Conseil présidentiel libyen, Mohamed Menfi, qui a lancé « un appel à l’aide internationale ».

« Nous appelons les pays frères et amis ainsi que les organisations internationales à fournir assistance et soutien aux zones sinistrées », a-t-il déclaré dans un communiqué repris par plusieurs médias. D’après lui, les villes les plus touchées sont Derna, Al-Bayda et Shahhat. 

Laisser un commentaire

×
×

Panier