Touristes franco-algériens : Jeu de séduction de la Tunisie

Touriste algériens. Promotion du tourisme en Tunisie.
La Tunisie séduit toujours les Algériens. Pour cet été 2023, ils sont déjà plus de 1,1 million, jusqu’à fin juin, à avoir visité ce petit joyeux touristique méditerranéen. Satisfaites, les autorités tunisiennes s’activent pour rester sur cette bonne dynamique et attirer plus de touristes algériens, particulièrement les citoyens franco-algériens.

« Des efforts sont déployés pour faciliter encore leur accès au territoire tunisien », a déclaré le ministre du Tourisme, Mohamed Moez Belhassine. Rapportée par l’agence de presse officielle TAP, en marge d’une rencontre avec l’ambassadeur d’Algérie à Tunis, Azzouz Baallala, qui a eu lieu le 11 juillet dernier, cette information confirme la stratégie touristique tunisienne « offensive » en vue de promouvoir le pays comme la destination privilégiée des voyageurs algériens, depuis l’Algérie et depuis la France.

Le ministre tunisien a souligné, en effet, qu’il a discuté avec le diplomate algérien du projet visant à « programmer des voyages pour les Algériens résidant en France vers l’aéroport de Tozeur-Nefta (sud-ouest de la Tunisie, ndlr), avec la possibilité de passer leurs vacances dans la région, puis de partir en Algérie ».

La Tunisie exprime ainsi sa volonté d’optimiser davantage les procédures administratives en ce qui concerne les formalités d’entrée et de séjour pour ces touristes « VIP ». Cette initiative vise certainement à stimuler le tourisme en provenance de l’Algérie, qui a connu un coup d’arrêt pendant les deux années Covid-19, 2020-2021, et peiné à repartir de plus belle en 2022. Or, les Algériens détiennent presque à eux seuls, au moins depuis une décennie, la clé dynamisant le secteur touristique du pays voisin. Ils ont même sauvé ce pilier de l’économie tunisienne de l’effondrement durant la période des attentats terroristes, surtout entre 2015 et 2016, qui ont fait fuir les touristes occidentaux.

Promotion du tourisme saharien

C’est pourquoi, ledit jeu de séduction de la Tunisie prend tout son sens. Il n’est d’ailleurs pas nouveau. À l’ouverture des frontières terrestres algéro-tunisiennes en juillet 2022, fermées en raison de la pandémie de la covid-19, Tunis a poussé un ouf de soulagement et déroulé un véritable tapis rouge aux Algériens. Pour la petite anecdote, ils ont bénéficié de l’exemption du fameux test PCR et, même, des amendes de stationnement. Cela témoigne de l’importance qu’accorde le ministère du Tourisme tunisien à ses « chouchous » algériens.  

Son patron, M. Belhassine a, par ailleurs, exposé à l’Algérie « la possibilité de coopération aux fins de créer des circuits touristiques en commun, notamment en matière de tourisme saharien et culturel et pour contribuer aux manifestations et salons internationaux, notamment dans les marchés lointains, tel que le marché chinois ». Cette proposition vise à renforcer la collaboration entre les deux pays dans le domaine de la promotion des itinéraires touristiques attrayants et innovants, à destination des touristes étrangers, qui mettent en valeur les richesses de cette région du Maghreb.

×
×

Panier